lundi 20 mai 2013

Courbe de progression en danse à 2


J’ai récemment vu passer la courbe suivante sur FaceBook qui m'a inspirée cet article:


















J’ai particulièrement aimé l’analyse faite sur le fait que « les femmes préfèrent danser avec des hommes de même niveau qu’elles donc qui pratiquent depuis plus longtemps ».
J’avais effectivement constaté que les danseuses préfèrent danser avec des cavaliers qui dansent depuis plus longtemps qu’elles … cette courbe montre que c’est sans doute par ce que leurs niveaux correspondent !

Pour la forme des courbes de ce graphique, je suis moins en accord et je vous propose ma vision personnelle.

Notre potentiel
Tout d’abord je vais en déprimer un peu certains en disant que nous avons tous un certain potentiel en danse qui correspond au niveau maximal que chacun pourra atteindre et ce potentiel est différent pour tous (Il apparaît en vert sur la courbe ci-après). Et en fait, très peu de danseurs vont atteindre leur potentiel, beaucoup vont arrêter bien avant…

Notre potentiel en danse à 2 va dépendre de beaucoup de choses, dont :

  • Notre capacité physique 
  • Notre vitesse d’apprentissage 
  • L’âge auquel on commence son apprentissage (il est très probable que notre potentiel soit plus faible en s’y mettant à 50 ans qu’en commençant à 15 !) 
  • Le temps que nous sommes prêt à investir 
  • Notre perception du corps dans l’espace 
  • Notre expérience dans la pratique d’activités physiques (j’ai constaté que ceux qui ont pratiqué les arts martiaux ou des sports gymniques ont un bon potentiel en danse) 
  • Notre/nos sens dominants dans la perception du monde : auditif/visuel/kinesthésique et j’ajouterai « cérébral » (ce dernier étant plutôt un handicap pour l’apprentissage de la danse) 
  • Notre ouverture d’esprit, notre capacité à nous remettre en question, à accepter la critique, à essayer de faire différemment 
  • L’ambition de progresser, la pugnacité, le goût de l’effort 
  • L’écoute musicale, le sens du rythme




Comment interpréter les courbes
Les courbes représentées correspondent à une moyenne de danseurs que j’ai pu observer. Vous pouvez ne pas vous y projeter.
Les unités de ne sont pas précises, c’est volontaire. En abscisse on trouvera le temps et l’investissement (effort) consacrés à la danse. En ordonnées, j’ai placé le niveau. J’ai porté à titre très indicatif un découpage débutant/intermédiaire/avancé/pro.
Le terme « Guideur » s’applique à la personne jouant le rôle de cavalier et le terme « suiveur » à celui apprenant la danse en tant que cavalière.
Les courbes ne sont pas totalement lisses, car elles comportent des paliers. Ce sont des périodes de temps pendant lesquelles le danseur stagne (qui pourront être dans votre expérience plus ou moins longs). Il y a des paliers tout le long de la progression du danseur, aussi bien en débutant que pour les avancés, je donne plus loin quelques conseils pour qu’ils durent le moins longtemps possible.

La progression du guideur et du suiveur
En moyenne, les premières heures d’apprentissage se passent assez bien et de façon similaire pour les suiveurs et les guideurs mais très vite à cause de toutes les variables à gérer (pas, guidage, musique, mémoire…), la progression ralentie pour les guideurs, alors que les suiveurs continues avec une bonne progression. L’apprentissage des bases en danse à 2 est plus difficile pour les guideurs que les suiveurs. Cela ne signifie pas que les suiveurs n’ont rien à apprendre.

A un moment donné (et cela peut prendre des mois avant que cela ne se produise), les guideurs vont connaître une accélération très rapide, ils vont littéralement exploser !
Du coté des suiveurs, au contraire la progression va ralentir, de plus en plus.
Les suiveurs seront tout d’un coup distancés par des guideurs ayant commencés en même temps qu’eux  et ne les rattraperont peut être plus jamais !

Cela s’explique peut-être par le fait que les suiveurs sont moins habitués à fournir des efforts pour progresser et se créent d’eux-mêmes des limites.
Alors que les guideurs commencent par un énorme effort qui sera très payant à un moment donné.
Pour progresser, il faut sortir de sa zone de confort : les guideurs font cela depuis le début et capitalisent leurs efforts alors que les suiveurs doivent gérer cette situation bien plus tard.

Quelques pistes pour sortir d’un plateau et continuer à progresser 
Des premiers plateaux (vous êtes encore débutants) :
  • Sortir, pratiquer, pratiquer encore et encore : ce n’est pas en cours que l’on progresse le plus mais sur la piste de danse
  • En soirée, danser avec beaucoup de partenaires différents, de tous niveaux (de mêmes niveaux, des meilleurs, des plus débutants – cela les aidera aussi à prendre confiance en eux)
  • Prendre des cours avec de nouveaux profs (cours réguliers ou stages)
  • Eviter de danser exclusivement avec une même personne car au lieu de progresser vous apprenez à compenser les défauts de l’autre ! C’est pour cela que l’on tourne en cours…

Des plateaux « intermédiaires » :

  • Sortir pratiquer encore et toujours 
  • Travailler avec un(e) cavalier(e) de façon régulière : refaire ensemble les variations des cours, des stages, travailler/revenir régulièrement aux bases  
  • Filmez-vous pour voir à quoi vous ressemblez (attention la première fois peut être traumatisante) – s’il est facile de voir que le résultat est insatisfaisant, analyser pourquoi est beaucoup plus difficile et il faudra peut-être en discuter avec vos profs (via un cours particulier pour identifier où sont vos défauts personnels) 
  • Faites des stages 
  • Prenez des cours d’autres danses, pas nécessairement de danses à 2 ; par exemple, vous avez des problèmes de rythmiques, essayez les claquettes, vous avez du mal à être dans le sol, à maîtriser votre axe, faites du Modern-Jazz ou de la danse contemporaine… Il n’est pas recommandé d’apprendre trop de danses à 2 différentes en même temps lorsque vous êtes débutants car leurs techniques peuvent interférer négativement. Il est préférable de bien maîtriser les bases d’une danse avant de se lancer dans l’apprentissage d’une autre danse à 2. 
  • Demander aux danseurs (danseuses) avec qui vous dansez de vous dire quels sont vos défauts (attention de bien choisir le lieu et le moment pour cela). Si quelqu’un vous fait don spontanément d’un « feedback », d’un commentaire, ne le prenez pas mal, cela peut se révéler un véritable cadeau. (Je ne parle pas ici de ces personnes en cours qui n’arrêtent pas de commenter, critiquer vos moindres gestes, en pensant vous donner de bons conseils mais qui ont tout faux). 
  • Intéressez-vous à l’histoire et la culture de votre danse

Des plateaux « supérieurs »
  • Sortir pratiquer encore et toujours 
  • Faites des stages, des cours particuliers, en choisissant les profs qui pourront vous faire travailler sur vos défauts 
  • Essayez-vous à la compétition 
  • Participez à des démonstrations de danses 
  • Regarder des vidéos pour analyser les qualités des danseurs et tenter de vous les approprier 
  • Commencez à enseigner (en assistant un prof ayant déjà de l’expérience par exemple), pour expliquer aux autres, vous serez obligé de bien comprendre la technique du mouvement 
  • Travaillez ce que vous aimez le moins faire : si vous n’aimez pas faire quelque chose c’est peut-être par ce que vous n’êtes pas très bon à ça, que vous n’avez peut-être pas vraiment essayé 
  • Continuer à ajouter d’autres danses à votre répertoire, à prendre des cours particuliers 
  • Apprenez l’autre rôle (guideur si vous êtes suiveur et inversement) 
  • Apprenez à jouer d’un instrument de musique 
  • Pour progresser, il faut sortir de sa zone de confort



Références et autres articles sur ce sujet :

Source probable de la première figure, qui est un article intéressant (en anglais): http://www.dancerhangout.com/content.php?r=505-When-Will-I-Get-Good-Beginners-Hell ou http://www.danzalatina.co.nz/beginners.html (même article)

“re: Plight of Lindy Hop Followers”, par Parrot Cat :
est un article en réponse de celui de Rachel, « The Plight Of The Lindy Hop Follower »
qui reprend la courbe de la première figure avec quelques commentaires.

Des conseils pour devenir un meilleur danseur de swing (en anglais) :








Aucun commentaire:

Publier un commentaire